Octogones 2023

Octogones 2023

 Hello,

Après une bonne grosse crève en fin de festival, voici venu le compte-rendu de ce que j’ai pu voir et aimer lors de ce génial festival se déroulant à Lyon. C’est parti pour un tour tout à fait subjectif et dépendant des arrêts et possibilités que nous avons pu avoir. Nous ? Et bien oui, j’y étais avec ma tendre et chère qui, en plus de m’inscrire à des parties de jeu de rôle a également fait un super travail photographique dont vous allez pouvoir profiter ici, bande de petits veinards !

Afin d’organiser un peu ce Maëlstrom de stands, de jeux et autres merveilleuses curiosité, je vais trier en catégories dont l’ordre est bien entendu totalement aléatoire. Je ne vais pas écrire de pavé pour chacun sinon vous serez encore à la lecture demain, cependant j’ai tâché de mettre un lien à chaque fois afin que vous puissiez allez vous enseigner sur ce qui vous parle donc n’hésitez pas à cliquer ! Dans ma grande mansuétude cependant, je vais vous mettre des ancres pour sauter directement à la partie qui vous intéresserait :

Jeux de figurines

Cela reste quand même mon pôle préféré, il faut le dire, même si au final ce n’est pas là que j’y ai passé le plus de temps ! Avant de vous parler de chaque stand sur lequel je me suis arrêter, je voudrais saluer aussi les personnes qui n’étaient pas forcément stationné sur un stand en particulier mais que j’ai eu le plaisir de croiser : mon compère pigiste Cedric Fox, Guillaume Courleciel qui nous a permis d’avoir une table pour notre partie, Olivier zieudkrab qui aurait aussi pu remplir ce rôle mais que j’ai pu croiser une fois qu’on s’était installé, Enelya Galanodel, Jyrio Delavida...

Alkemy

A tout seigneur tout honneur même si je ne suis plus le processus créatif en ce moment, on ouvre le bal avec Alkemy l’indétrônable, l’escarmouche exotic Fantasy français qui continue de tracer sa voie, de produire de nouvelles figurines et qui a récemment refondu son système compétitif.

Le stand était tenu par la dream team : Nicoleblond, Damien et Alexine, Manu et Tobias

 
C’était aussi l’occasion de revoir Benoit Boeuf aux illustrations et d’en voir d’ailleurs quelques exclusivités bien croustillante que vous découvrirez… dans un futur projet de la gamme !

La série des figurines en 75mm compte désormais la figurine emblématique de la gamme : le Kabircheick !

Occicat Games

Un autre jeu de figurines français, qui nous avait sponsorisé pour le concours des 100 000 et qui a lui aussi de bien belles nouveautés ! Apprenez en plus sur Caeris leur jeu phare ici ! De plus une nouvelle figurine pour un nouvel univers (Olomoc) a été révélée. 

La nouvelle figurine, peinte par Jinn Paintings !

Nautilus Miniatures

J’ai également eu le grand plaisir de rencontrer en chair et en os Martin Lavat, avec qui j’avais pu discuter virtuellement et apprécier le travail. C’était vraiment génial de prendre le temps de discuter, de voir les masters et même de me procurer un certain nombre de morts-vivants… Qu’il va maintenant falloir que je monte et que je peigne. 
Je vous laisse un florilège des magnifiques œuvres de l’artiste ! Vous pouvez trouver ces bustes sur Nautilus miniatures

Association les Riflemen

Une super surprise a été de découvrir que les Riflemen animaient une table sur Octogones. Je suis en effet leur blog depuis un certain temps déjà et pouvoir rencontrer Phil av qui je n’échangeais que par commentaire interposés jusque là m’a fait vraiment plaisir. Même si, dans la tourmente de la journée de samedi je n’ai pas pu repasser dans la journée pour voir l’évolution de la table et discuter plus. Ces photos sont donc celles de la bataille du dimanche, le lendemain.

Turnip 28

J’ai aussi pu recroiser le talentueux Jean Peinture qui faisait des démos de Turnip28 sur ce qui était, je cite, un „bon gros délire sur fond de tubercules et baïonnettes“. Merci à lui pour les photos qu’il ma permis d’utiliser !
Dans les vitrines de l’accueil figurines se trouvaient aussi ses bretonniens que j’ai adoré pouvoir voir en vrai. Y a pas à dire, j’adore ce que fait ce mec !



 

Necropolis

La communauté française de Necropolis était également sur place et faisait des démos. Ce jeu qui propose de jouer des morts-vivants (puisque toute vie est éteinte) se concentre sur l’aspect visuel et hobbyistique dans son jeu, se jouant sur des tables de 40*40 en les envisageant comme des mini-dioramas. Je n’ai pas de site vers lequel vous renvoyer, seulement vers l’Instagram du créateur, menant lui-même au Discord du jeu pour y télécharger les règles ainsi qu’à la page patreon. Merci à Nopeace de m’avoir permis d’utiliser ses photos !

Warbound

L’ami Bounit était également présent pour les démos de Warbound, le jeu post apo tactique sur hexagone. Une fois encore avec les magnifiques sculptes en vitrine et en prime, notre reportrice a réussi à avoir une photo d’un fier illustrateur posant avec son œuvre ! C’est en effet Locust qui a fait les design pour bon nombre de  figurines de Warbound. Si vous êtes du genre vidéo vous trouverez tout pour plonger dans cet univers sur la chaine officielle.

Alcyon Studio

Alcyon Studio était également présent avec toute la clique : Gregauryc, Minus, Esprit, Coupenotte / Corentin, Docteur Di… 
 
Je vais pouvoir vous y mettre les tables de démo de Mars Code Aurora, Forbidden Psalm (dont Scpetik faisait des démos) ainsi que la table de Hami qu’animait Samy (même si le jeu est chez Rêvves).  Toujours un plaisir de croiser la fine équipe et de tailler le bout de gras avec celui qui n’est pas trop occupé !

Graphigaut

Gauthier était également dans la place, en pleine sculpture d’une version 28mm d’une „Mother of War“ comme il l’a fait en buste. C’est toujours impressionnant de voir prendre vie un fil de fer doté au fur et à mesure d’additions de pâte sculptée avec amour. Vous pouvez retrouver ses œuvres sur son site.

Octopainting

Octogones c’est aussi le concours de peinture et de sculpture : l’octopainting dans lequel les peintres de l’hexagone viennent nous en mettre plein les mirettes et tenter de repartir avec une médaille. 
Notre reportrice a fait au mieux pour vous faire un florilège tout en évitant au mieux les reflets des vitrines en plexiglass, en espérant que vous y trouviez l’inspiration !

Zombicide Black Plague 3D

Il y avait également un certain nombre d’amateurs (attention ce n’est clairement pas un terme péjoratif, je suis même au contraire très admiratif des efforts déployés pour proposer de telles tables aux visiteurs !). Nous n’avons pas pu tout prendre en photos, navré mais voici la table 3D de Zombicide Black Plague qui nous a attiré l’œil.

Jeux de plateau

On passe ensuite à la figurines ! Nous en avons bien profité le vendredi en rejoignant mes comparses Nico et Cyril de Malhya. Nous avons ensuite embarqué la compagne d’Esprit avec laquelle nous nous sommes aussi bien amusés. Ce n’est cependant pas la partie que nous avons le plus écumé et forcément, nosu avons moins de photos pour cela, nous n’avons pas pris tous les gros stands en photo.

Astro Editions

A tout seigneur, tout honneur, le premier testé a été Oasis New Hope de chez Astro Editions, poussé par Nico et ma foi ça a été une super découverte ! Le jeu se déroulant dans un univers post apocalyptique propose aux joueurs une course, une course à l’oasis. Les joueurs vont devoir utilisé au mieux les actions pour voyager d’une traite, récupérer d’utiles compagnons ou des objets bien utiles afin de prendre leu adversaire de vitesse. Avec une défausse commune, des interactions possibles entre les joueurs grâce à une famille de compagnons, le jeu est facile à prendre en main et possède une belle profondeur pour ceux qui cherchent à bien optimiser. Il y a même une extension, que nous n’avons pas testé, qui apporte des personnages spéciaux avec de nouveaux effets.
 

Herdity

J’ai pu, heureux, repartir avec ma boite d’Heredity, un jeu narratif au croisement entre la famille Ingals et Mad Max. Oui oui, vous avez bien lu. Vous incarnez les membres d’une famille, sommes toute paisible en période de post apocalypse. Tout va bien pour vous jusqu’au drame bien entendu… Avec une mécanique super simple de timeline qui indique à quel moment les événements prennent places, les joueurs vont devoir réaliser leurs actions pour se déplacer, fouiller, parler, attaquer… Pour essayer de mener au mieux cette famille malmené. Tout au long de l’histoire, des événements, des faits vont marquer chacun d’eux et avoir des conséquences… Les conséquences de vox choix !
 
On en reparle fin d’année dans Ravage.
 

 

Ancient knowledge

Nous avons ensuite posé nos postérieurs sur le stand Iello où nous voulons tester Ancient Knowledge dont nous avions entendu parlé. Ce jeu de civilisation propose de faire décliner un certain nombre de bâtiments tout en profitant au maximum d’eux tant qu’ils sont là. Asymétrique, chaque joueur a un plateau différent qui oriente sa stratégie même si la plupart des bâtiments seront ensuite pris dans la pile commune. A cela s’ajoutera des reliques et des découvertes qui apporteront bonus et façons de scorer. 
La mécanique tourne bien, rien à dire. nous avons même joué à 4 donc en équipe ce qui permettait d’échanger des cartes entre alliés. Cependant je n’ai pas réussi à voir au delà de cet enchainement de cartes, je n’ai pas vu en quoi la thématique apportait ce qui m’a laissé l’impression d’une jeu très mécanique, un peu froid, pas pour moi en somme. Avis aux amateurs de combo cependant, il y a de quoi faire.

Pierre, Papier, Magicien

Attiré par notre reporter photo, nous avons fini le vendredi sur Pierre Papier, Magicien d‘Ori Games. J’avoue que j’étais assez mitigé  en l’ayant vu de loin, mais après l’avoir testé, on est même revenu en faire une le lendemain !
Le jeu „surfe“ sur le concept du pierre / papier / ciseaux mais n’a en fait pas grand chose à voir hormis que l’on fait des signes avec ses mains ! Le but est d’atteindre un certain montant d’or et pour cela, il faut être le plus près du trésor pour s’emparer de la plus grosse part. A cette fin, les joueurs jouant tous des mages vont avoir à leur disposition un grimoire de sort en commun leur décrivant le geste de la main à réaliser et l’effet escompté : reculer, avancer, voler en une myriade de combinaisons. Chaque joueur va lancer un sort par tour, sur une cible au choix, cependant, un énergie „PIERRE, PAPIER, MAGICIEN“ à haute voix rythmera le choix des sorts par les joueurs, en simultané.

Une fois tous les effets résolus, on regarde qui est le plus proche et s’empare de richesses, on enlève le dernier sort pour en remettre un nouveau à la place et on recommence ! Simple, efficace et drôle : contrat rempli.

Love and craft

A deux, nous avons testé un prototype appelé Love and craft (ça y est en le lisant deux fois vous l’avez ?). Ce jeu de cartes propose aux joueurs de jouer des rituels, de dépenser des cultistes pour invoquer des bouts de grands anciens afin d’en reconstituer un complet à la mode Exodia.

<img src=“http://liendevotreimage.com/image.gif“ altr=“mots, clés, de votre image“ /> 

Powered by WPeMatico

Dieser Artikel stammt von einer der angeschlossenen Quellen. Bitte honoriere die Arbeit der Autoren indem du ihren Webseite besuchst.

Artikelquelle besuchen
Autor: / Palabres, Bricoles et autres Songes

Anzeige:
Eis.de